lundi 10 juillet 2017

L'été c'est pas fait pour moi

Faut que je vous le dises, je n'aime pas l'été (ne me jetez pas de cailloux s'ils vous plaît) ^^. 

Plus sérieusement j'ai vraiment du mal avec l'été surtout par ces chaleurs de dingues qu'on vit depuis quelque temps. 



- Choisir le soir entre faire rentrer l'air et surtout les mouches et moustiques où ne pas vouloir faire la guerre aux moustiques à minuit avant de se coucher.

- Transpirer, non se liquéfier toute la journée ( et certaines nuits aussi )

- Avoir des boutons de chaleur partout qui gratte et qui font mal

- Se lever fatiguée parce que la chaleur casse en deux parce qu'on a tourné toute la nuit



- Avoir beaucoup de mal à supporter le soleil (même sans canicule) et devoir analyser chaque sortie pour savoir si je vais pas me choper une insolation

- S'alimenter exclusivement de glaces de compotes et de salade 

- Les moustiques et divers insectes qui me font des réactions allergiques de dingue



- Devoir rester cloîtrer à l'intérieur volet fermé avec pour meilleur ami Mr Le Ventilo... 




Et y'en a encore plein, mais je vais m'arrêter là . 


Non vraiment y'a que moi qui n'aime pas l'été ? ^^



mardi 4 juillet 2017

Etre artiste

Peut on vivre en étant artiste ? Vivre de ses passions, vivre de ce qu'on aime vraiment ? 

Comme je l'ai déjà dit je ne rentre pas dans les cases, y'a beau forcer ça ne passe pas. J'arrive pas à me voir dans un domaine professionnel '' normal '' sans création, sans vie et sans passion. 

Mais le problème c'est que c'est très compliqué d'avoir un métier considéré comme artistique. 



Je passe des heures à faire des photos, des heures de post traitement, je gère plusieurs blogs sur des plateformes différentes avec certaines plus complexes que d'autres. Mais en attendant ça ne paie pas les factures. 

Là est ma différence, cette différence qui a toujours été bien là au fond de moi, qui fait que je ne me sens pas comme les autres. Je ne les comprends pas, ils ne me comprennent pas...

J'en suis toujours au même point avec ma super conseillère pôle emploie (voir article précédent^^). Vais-je vraiment devoir rentrer ces cases où alors trouver des alternatives pour payer les factures en restant différente... 





Et vous vivez-vous de vos ou votre passion ? 




lundi 19 juin 2017

Vous avez le profil

Aujourd'hui, rendez-vous à Pôle-emploie. 

Comme toujours, une grosse perte de temps, mais cette fois ça a été le must, j'ai envie de vous en parler. 

De base, je voulais y aller pour remettre un peu les choses à plat, pourquoi pas me lancer dans un bilan de compétences. Je ne me sens plus très à l'aise avec ma branche, l'administratif. 

Je voulais donc voir pour repartir sur autre chose peut-être pas quelque chose de très éloigné mais je n'ai pas vraiment de piste justement. 

Je me suis heurté à une conseillère, qui s'en foutait totalement de ce que je voulais moi, qui avais décidé que je ne devais pas changer de voie professionnelle.

'' Vous avez le profil '', Oui d'accord peut-être j'ai le profil mais je ne passe nulle part, car je n'ai pas le niveau Bac +2. Je lui ai dis que je ne suis pas du tout, maths, compta... à la fin de l'entretien elle veut me faire partir sur une formation compta... 



Elle a fait comme si elle me connaissait, comme si elle savait ce que je voulais et ce que je pensais.
Mais non !! 
Tout l'entretien, je n'ai fait que lui dire que non ce n'est pas ça que je voulais, que je suis ouverte pour changer de voie, c'est maintenant ou jamais. Elle a fait comme si elle n’entendait pas ce que je dis, comme si elle me connaissait mieux que je ne me connais moi-même.  
Elle devrait sans doute se reconvertir dans la voyance alors pas dans l'orientation. Où dans la mode, vu qu’apparemment ma tenue n'était pas une tenue digne d'une secrétaire...



J'ai toujours été mal orienté, confronté à des gens qui pensaient à ma place. Je suis quelqu'un de plutôt réservé et sensible, je suis donc facilement influençable.  J'en suis là grâce ( ou plutôt à cause) de personnes comme ça, qui veulent penser à ma place. 

Je vais essayer de me débrouiller seule, comme je peux pour trouver quelque chose qui m'aille vraiment. En tout cas ne vous laissez pas influencer par ce genre de personne. Ils sont censés nous aider mais c'est tout l'inverse. 

Faites attention à vous, gardez en tête qui vous êtes, ce que vous voulez, et vos rêves... 






lundi 12 juin 2017

Tenir le cap de la pensé positive



Période de ''moins bien'', dur de positiver, ce n'est pas faute d'essayer. 

On vit dans une société où on est jugé, où on à envie de rentrer dans un moule, pour ne pas être critiqué, ou blessé

Je lis beaucoup de choses sur la pensée positive, mais concrètement c'est difficile de prendre cette façon de voir la vie, alors que depuis 26 ans je la vois plutôt du côté négatif.

Voir le bon côté des choses, prendre le positif, me dire que ce n'est pas par hasard que la vie m'a mise sur cette voix, il y'a une explication, un but à atteindre

Je vais tenter de relever le défis, de voir la vie du bon côté, ne pas angoisser, ne pas être négative.

Un énorme challenge pour moi. Mais je vais tout mettre en oeuvre pour ne pas faire un drame de tout, mais plutôt de voir quelles solutions je peux trouver pour contourner un problème. Me défaire du passé qui me tire beaucoup vers le bas aussi. 

Si certain(e)s l'ont fait n'hésitez pas à venir m'en parler. 





La solution est en vous... 







lundi 8 mai 2017

13 reasons why

13 reasons why. Cette série, on en a parlé, beaucoup parlé.
J'ai enfin fini de la regarder. 



Pourquoi je l'ai regardé ? 

J'ai eu envie d'y jeter un coup d’œil parce que cette série parle avant tout de harcèlement scolaire
J'en ai malheureusement fait l'expérience au lycée. Pas au point d'Hannah heureusement. 
Je trouve que c'est un sujet très intéressant, combien de jeunes se font harceler à l'école mais ne laissent jamais rien paraître. Leurs parents sont en général les derniers au courant du mal-être de leurs enfants. 
Tout ce que vit Hannah peut arriver à n'importe qui. Et on peut aussi parfois se retrouver à la place de ceux qui sont sur la cassette. C'est vrai on peut parfois faire des choses qui font mal à certain(e)s sans le vouloir, sans s'en rendre compte. Ce qui est le cas de Clay, qui aimait Hannah, qui ne lui aurait jamais fait de mal intentionnellement. 

Ce que j'en ai pensé ? 

J'ai vraiment adoré, c'est très addictif, on a envie d'écouter ces cassettes sans pouvoir s'arrêter. On veut arriver à la cassette de Clay, ce jeune homme gentil et bon qui paraît aimer Hannah depuis le début. 
Que dire du personnage d'Hannah wahou elle dégage tellement, elle se retrouve dans des situations horribles sans jamais le vouloir. Les galères s'enchaînent, elle essaie de prendre de plus en plus sur elle. Mais s'isole de plus en plus, ne sait plus a qui se confier. 
J'ai beaucoup aimé Clay et Tony aussi, deux garçons très gentils. Qui essaie de comprendre ce qui s'est passé. Qui se rapproche des parents d' Hannah pour pouvoir les soutenir comme ils peuvent.

Mais un autre personnage présent sur les cassettes m'a énormément touché, peiné même : Justin. Au premier abord il paraît être réellement dur, méchant et bête. Le sportif qui a le 3/4 des filles du lycée à ses pieds. Qui ridiculise Hannah en partageant une photo d'elle et en prétendant avoir eu un rapport avec elle. Mais quand on voit sa vie, on comprend un peu mieux pourquoi il réagit comme ça. Evidemment, ça n'excuse rien, mais malgré ces erreurs, je l'ai trouvé très sincère. Il ne fait pas forcément les bons choix vis à vis de Jessica, mais c'est avant tout pour la protéger. On vois aussi la relation qu'il a avec sa mère et le copain de sa mère qui est plus que violent avec lui, alors que sa mère le laisse faire. 



Et le dernier épisode, je ne m'y attendais pas j'ai eu du mal face à la scène avec Hannah, je ne pensais pas qu'on allais voir ça. J'ai réellement senti son mal-être, sa détresse et sa solitude
Cette série parle de tous les problèmes de l'adolescence : moqueries, insultes, alcool, drogue, violence sexuelle, homosexualité, tabou et différence
Je trouve que c'est réellement une série à ne pas rater (en plus il n'y a que 13 épisodes -pour l'instant-).  Je m'arrête la même si j'en aurais encore tellement à dire sur cette superbe série. 

Vous l'avez vu ? Qu' est-ce que vous en avez pensé ? 





mercredi 26 avril 2017

Devoir rentrer dans les cases

Depuis toujours je rêve de me réaliser professionnellement.

Sauf qu'à 27 ans je ne sais toujours pas trop vers où je veut aller. Ayant été mal orienté depuis le collège, personne de capable pour m'aider à y voir plus clair.

Je ne rentre pas dans le moule, je suis plutôt quelqu'un de créatif, et pour moi devoir choisir dans quel case rentrer c'est un vrai calvaire.

J'ai l'impression de devoir choisir '' le moins pire '' (un peu comme les élections présidentielles). Et devoir subir tout ça. Les métiers qui m'intéressent plus ou moins je me retrouve devant des portes fermées, faute de diplôme ou d'expérience.

N'ayant pas de travail je me sens donc nulle et inutile, une sensation que je déteste vraiment. J'aimerais pouvoir raconter mes journées de travail parce que j'aime ce que je fais. 

J’espère vraiment un jour rentrer dans les cases tout en étant un minimum épanouie dans ce que je fais. 

Je souhaite bon courage à ceux et celles qui sont dans la même situation.




mercredi 12 avril 2017

Je fais du Sh'bam et j'adore

J'ai repris le sport en septembre dernier. Je faisais de la zumba avant que j'aimais beaucoup, mais ma salle de sport à remplacer la zumba par du Sh'bam.

Alors le sh'bam c'est quoi ?

C'est un cours de fitness Les Mills  dansé avec des mouvements simples et des musiques tous plus populaires et tendances les unes que les autres.
Une nouvelle chorégraphie est conçue avec de nouvelles musiques tous les 3 mois.

Un cours de Sh'bam est composé de 12 musiques, soit à peu près 45 minutes. Composé de mouvements simples au début pour permettre un échauffement et 35 minutes de chorégraphie un peu plus rythmée. 
Le sh'bam c'est  l’alternance de phases de travail intense et de phases de récupération actives
Le cours se finit bien sure sur un morceau plus doux qui permet une phase d'étirement.


Quels sont les bienfaits du SH’BAM ?

Grâce à ses pics d’intervalle training, on peut brûler des calories sans s'en rendre compte (506 calories en moyenne par séance) et ainsi sculpter et tonifier notre corps.
Le SH’BAM va également améliorer nos capacités cardiovasculaires et notre coordination.




Mes cours de Sh'bam me font réellement du bien, se défouler, danser, s'éclater, voilà pour moi ce qui se passe pendant ces cours. C'est un moment de détente et de plaisir. Ne plus penser à rien, juste à s'amuser, se déhancher, sur des musiques plutôt sympathiques. Et puis franchement, les cours collectifs c'est plus sympa. 

Même si on n'est pas forcément sportive, pas forcément coordonnée ou gracieuse, ce n'est pas grave, l'essentiel c'est de participer et de s'éclater...